Veste de ski : comment bien choisir

Septembre 2017

Une veste de ski ne se choisit pas comme un vêtement classique ! Oui l'esthétique est importante, mais il y a quelques règles à suivre pour se sentir bien au chaud et au sec. Pas question de lésiner sur la qualité.

Imperméabilité, respirabilité et isolation : le trio gagnant d'une bonne veste de ski

La veste de ski doit protéger du froid, de la neige, du vent et de l'humidité. Pour bien la choisir, il faut traquer deux chiffres du type 10 000/8 000. Le premier correspond à l'imperméabilité. Plus il est élevé, plus la membrane est efficace. A partir de 10 000 mm, l'indice est suffisant pour rester au sec. En revanche, en cas de hors-piste ou de freeride, mieux vaut compter sur au moins 20 000 mm. Quant au second chiffre, il concerne la respirabilité de la veste de ski. Elle permet d'évacuer la sueur qui peut donner froid. Il faut privilégier un indice supérieur à 8 000 g/m2/24 h. Sachant qu'un simple petit vent de 30 km/h peut donner un ressenti de ? 8 °C pour une température de 5 °C, mieux vaut ne pas laisser de côté l'isolation... Heureusement, les vestes de ski isolantes sont aujourd'hui légion dans les magasins. Mais en cas de ski en haute altitude (au-dessus de 2 800 m), il faut opter pour une membrane coupe-vent.

Quel matériau pour une membrane optimale ?

Toutes les membranes ne se valent pas sur le marché de la veste du ski. Le Gore-Tex® est un résumé à lui tout seul des trois critères à respecter. Même les coutures sont étanches ! Nombreuses sont les marques à utiliser ce tissu haute technologie et donc plus cher (plus d'une centaine d'euros). Le primaloft et le thinsulate sont également deux bonnes alternatives. Pour avoir chaud, il faut acheter une veste de ski avec ouate. Elle existe en différentes matières : Thermolite®, polyester, microloft, Polartec®... La veste sans ouate est destinée au ski de randonnée ou aux utilisateurs développant beaucoup de chaleur pendant l'effort. Elle coûtera moins cher (environ 50 euros). Quant à la veste de ski doudoune, elle est inévitable pour la haute montagne.

Et la coupe de la veste de ski dans tout cela ?

Comme il faut toujours rester attentif au confort avant l'esthétique, la veste de ski se doit de descendre suffisamment dans le dos pour bien le protéger, tout en restant peu encombrante et assez légère. Cela favorisera les mouvements en pleine descente ! Il faut vérifier les aérations, les poignets, la capuche (qui doit aller avec le port du casque) et les poches zippées et faciles d'accès.

A voir également

Publié par Jeff.
Ce document intitulé «  Veste de ski : comment bien choisir  » issu de Sport (sport.linternaute.com) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.