Signaler

Comment faire pour que mon fils s'affirme sur le tatami ? [Fermé]

Posez votre question Katia D - Dernière réponse le 10 févr. 2016 à 16:47 par MissJudo2001
mon fils à 6 ans bientôt, c'est sa deuxième année de baby-judo, à la maison c'est un nerveux il n'a pas peur de nous coller une tarte ou un coup de pied ou de poing quand il est en colère ou frustré bien sur on le puni pour ça on à même fait appel à un psy pour enfant mais rien n'y fait; bref revenons au judo, sur le tatami il n'a pas la volonté de couché ses adversaires en combat debout ou à genou dès que son partenaire tire sur le kimono, il se laisse tombé, en compétition il perdrait puisque c'est un refus du combat en quelque sorte, il sait quoi faire il est déçu s'il n'y arrive pas mais il ne veux pas se donné la peine ; en janvier il a eu une petite compétition c'était flagrand qu'il est en dessous des autres ça m'énerve d'autant plus parce que je sais qu'il est capable de mieux; le 29 juin il a une autre petite compét il va y allait mais je sais qu'il sera encore en dessous je ne comprends pas pourquoi il aime le judo mais on dirait qu'il a peur de se faire mal et de faire mal aux autres, je sais que le but n'est pas de faire mal mais si je savais comment l'aider à utiliser sa nervosité à bon escient couplé à sa force ça devrait lui permettre de mieux faire je sais que c'est plutôt long à lire mais il faut bien ça pour comprendre son cas. merci à ceux qui me répondrons.
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
J'ai aussi inscrit mon fils quand il avait 7 ans au judo. Comme le votre, il refusait de s'affirmer. Je n'ai pas insiste. Meme maintenant, il a 36 ans, il n'aime pas se battre. Peut-etre cela tient a ce que je suis la bagarreuse de la famille et il sait que de se battre (avec moi, donc avec les autres), c'est une bataille perdue d'avance.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
MissJudo2001- 10 févr. 2016 à 16:47
Bonjour je m'appelle Manon et je fait du judo depuis mes 4ans cela fait 10ans maintenant que j'ai commencer cet art martial votre enfant et encore jeune il a envie de s'amuser c'est normal :-) au début j'etait timide je ne voulais pas faire mal aux autre puis vers mes 11-12 ans mon prof m'a placer dans le cours des adultes avec une amie qui a le même age que moi il a commencer a nous faire de l'entrainement plus intensif a se battre contre nous sans nous faire de cadeau pour developper notre "agressivité" puis ça c'est vu sur les resultat maintenant je fait des competitions de plus en plus importante jusqu'au France:-) bon votre enfant est encore un peu jeune pour les entrainement intensif mais il faut lui expliquer que c'est un sport de combat et qu'il faut se bouger un peu :-) mais le plus important est de croire en lui et de l'encourager ne jamais lui dire qu'il va perdre ou ce genre de chose il faut aussi lui expliquer ses erreurs pendant les combats votre enfant doit aussi respecter le code moral du judo et si il veux progresser il doit travailler avec des plus fort que lui donc normal qu'il perdent mais il doit aussi de temps en temps travailler avec des plus faible pour être un peu valorisé maintenanttout est dans l'entrainement et dans la volonté de votre bout de chou :-) voila j'espere que mon commentaire vous aura aider bonne continuation à vous :-)
Utile
+0
plus moins
non Jean Pierre mon fils ne fait pas parti des enfants rois au contraire c'est vrai qu'il est sans frère ni soeur pour le moment mais uniquement parce que j'ai eue des soucis de santé qui ont reculé celà mais il faut savoir qu'il n'est pas autorisé à tout faire et ça depuis tout petit je ne supporte pas les enfants mal poli et exige une certaine discipline si on écoute ce qu'en on di les psy c'est que nous lui demandons trop nous ces parents, nous sommes trop exigeant sur la discipline, il faudrait qu'on lui lache la grappe et qu'on lui laisse faire ce qu'il veut ça je ne suis pas d'accord, pour ce qui est du judo on l'a inscrit car chez nous c'était le seul sport qu'il pouvait faire à partir de 4 ans, car on nous avez conseillé de lui trouver quelque chose pour le "fatiguer", ça lui a plu donc il a continué .Il est vrai que certaine personnes oblige leur enfants à faire tel ou tel sport parce que eux ils aime, si mon fils n'avait pas aimé la première année il n'aurait pas été inscrit une deuxième. ce que je voudrait c'est qu'il prenne confiance en lui, je sais ce que c'est de "se faire écraser parce que tu es plus faible que les autres" et j'en ai beaucoup souffert, je voudrait bien lui éviter certains dégats psychologique que j'ai pu connaître c'est un petit garçon intelligent et il a déjà connu des gros coup psychologique (décès de son papy paternel, mes opérations : 2 en 6 mois, une crise de spasmophilie que j'ai fait alors que j'étais seul avec lui ; c'est vachement impréssionnant pour un enfant de 3 ans1/2 à l'époque.) comment faire pour l'aider à prendre confiance en lui voilà c'est aussi simple que celà dans un contexte pas facile .j'ai souvent envie de baisser les bras car même avec les conseils des spécialistes appliqués rien ne change!
Youcef- 30 déc. 2015 à 19:47
trops écrire = Pas lire
Utile
+0
plus moins
Je crois que vous devriez avoir un mot avec son prof de judo. Si il ne peut pas motiver votre fils, c'est peut-etre que la discipline n'est pas assez rigoureuse, qu'il n'est pas lui-meme motive.
Utile
+0
plus moins
je ne vous ai pas demander cher jean pierre de me critiquer et pour tout vous dire j'ai été la première à voir un psy, je ne sais pas quelle est votre profession mais je ne pense pas vous avoir autoriser à me juger de la sorte, si vous passer votre temps à juger et critiquer plutôt que essayer d'apporter un petit peu de conseil pratique alors abstenez vous de répondre aux questions, vous savez les gens qui vous écrase j'en ai assez cotoyer.
Utile
+0
plus moins
J'éspère que mes pistes de réflexion et mon expérience de maman pourront vous aider, chère Katia; déjà, il faut avoir en tête que la "bonne mère" ou le "bon père" n'existe pas, c'est 1 utopie et puis, s'efforcer de paraître "parfait" devant son enfant pourrait carrément renforcer son sentiment d'infériorité - car alors, comment se hisser au niveau des ses parents? décourageant... Concernant votre fils, il semble que son attitude agressive par moments n'est en fait que l'expression d'une angoisse trés forte au sujet de votre santé - votre état de santé l'inquiète surement et engendre la peur de perdre sa maman- en testant votre résistance, il souhaite vérifier vos limites et donc vos forces pour se rassurer. S'il vous sent fragile, il ne se sent pas en sécurié - Avez-vous essayé de lui dire que vous serez toujours là pour lui parceque vous l'aimez plus que tout, que vous prenez votre santé "main" en allant voir le médecin et que celui-ci va trouver le bon traitement ? dites-lui que les grandes personnes peuvent être malades mais aussi guéries - Enfin, malade ou pas, vous attendez et exigez de sa part qu'il change son comportement et vous respecte en tant que parent ; il y a des choses qui ne sont pas acceptables, et il faut lui dire que c'est votre rôle de lui dire "stop" , "non" quand c'est nécessaire( pour le protéger des dangers car c'est votre rôle et parceque vous l'aimez); ça devrait le sécuriser et lui redonner confiance en lui; un enfant attend qu'on lui impose des limites, ce qu'il est trop jeune pour le faire lui-même. Concernant le judo, je peux en parler car je suis passée par là - lors de compétitions, appelées "randori", le prof de mon club devait me soulever par la ceinture pour me placer sur le tatami ( sinon, je serais restée à l'abri et l'aurais regretter ensuite); et je gagnais ! fière de moi ... ça m'a aidée à vaincre la timidité. Et surtout, il ne sert à rien de dire à son enfant de gagner ! c'est 1 peu comme de dire à 1 enfant d'avoir de bonnes notes en maths sans lui donner les clefs de compréhension; Perdre une partie peut aider à évoluer si on en comprend les raisons; c'est en faisant des erreurs qu'on apprend, on condition d'y réfléchir et de savoir pourquoi; Alors, peut importe le résultat, c'est l'effort qui doit être récompensé; et lorsqu'il fera des progrès, on faudra l'encourager en mettant en avant ce qui est positif; c'est comme ça que j'ai procédé avec ma fille au niveau scolaire - jusqu'à ce qu'elle reprenne confiance en elle - Je peux vous conseiller une lecture qui m'a guidée - c'est trés simple à comprendre : c'est 1 livre de Jacques Salomé " papa, maman, écoutez-moi vraiment". Bon courage à vous
Utile
+0
plus moins
ne pas le forcer, et l'encourager sans jammais le rabaisser après c comme dans matrix on montre la porte il n'appartient qu'à lui de la franchir
Utile
+0
plus moins
bonjour katia, je ne comprends pas bien votre désarroi, au judo dans un combat entre 2 personnes, il y a forcément un gagnant et un perdant, l'immobilisateur et l'immobilisé, un combattant aura toujours le dessus sur l'autre, il ne peut pas y avoir 2 gagnants. que votre fils soit immobilisé cela n'est pas grave, le but est de participé et faire un sport, au revoir.
Utile
+0
plus moins
salut katia, j'ai pensé a votre cas et j'ai peut etre une solution, il vous faut repérer parmi les enfants qui font du judo avec votre fils les moins forts et les plus faibles et dire a votre fils de combattre ou de s'entrainer avec eux, comme ca il devrait avoir le dessus sur les moins forts et lui redonner confiance grace a des victoires. il peut aller avec des novices qui commencent le judo s'il y en a.
Utile
+0
plus moins
Bonjour, J'ai pratiqué le judo pendant plusieurs années, j'ai même entraîné des enfants et il y avait quelques "garnements" terribles avec leurs parents et qui se laissaient faire sur le tatami. Tout le monde n'a pas une âme de combattant. Je me retrouve un peu dans le portrait de votre fils et je loupais toutes les compétitions faute de combativité mais surtout parce que j'étais trop nerveuse. Par contre, j'étais relativement bonne techniquement et cela m'a redonné confiance en moi. Etes-vous vraiment sûre que votre fils aime le judo ? il vous l'affirme peut-être uniquement pour vous faire plaisir (ce fut le cas pour une de mes filles qui a finalement trouvé sa voie dans le tennis de table).
Utile
+0
plus moins
Katia, peut-être que votre fils n'apprécie pas le judo tout simplement ou bien que ce n'est pas un art martial pour lui. Puisu'à son âge, il refuse l'autorité, il est compliqué pour lui de suivre un code moral et surtout d'en comprendre l'aboutissant. Par contre, il existe des structures très intéressantes telles que le multi-sports qui proposent plusieurs disciplines sportives tout au long de l'année. Au terme d'une saison, il sera à même de préférer un sport plutôt qu'un autre et de "s'éclater" et surtour se faire plaisir puisque c'est quand même le premier but recherché. De nombreux sports canalisent les énergies et le comportement, il n'y a pas que le judo.
Utile
+0
plus moins
je ne sais pas si faire faire de la compétition à cet âge est une bonne chose. Etant arbitre je constate que chez les jeunes, les plus motivés et compétiteurs ce sont en général les parents. Je pense que si il aime vraiment le judo, il ne trouve pas forcément son plaisir dans le combat. Laissez le découvrir le judo, son corps... il a bien le temps de commencer la compétition Je comprends pas pourquoi vous voulez absolument le voir "aggressif" sur le tapis. Au contraire, ne serait il pas mieux d'essayer de comprendre pourquoi il est si calme sur le tapis et si "énervé" en dehors afin de permettre qu'il soit plus calme dans la vie. Amicalement, Cyril
Utile
+0
plus moins
surtout ne rien faire , ne pas le brusquer sinon la c'est le blocage garanti... lui dire simplement et calmement que s'il se donne les moyens de vouloir faire tomber son partenaire il en est capable, et cela fait aussi partie du travail de son professeur, mais a 6ans je eux vous affirmer que lors des competitions surtout dans les 1ere qu'ils font ils sont tous dans le meme cas, ils ont malgre eux une apprehension , qui va s'effacer au fur et a mesure des competitions, lui dire que c'est une competition qu'il faut qu'il essaie de se battre de ne pas se laisser tomber, que si il perd ce n'est pas grave, tous les grands champions sont passé par la. mais surtout ne pas le brusquer, et vous verrez petit a petit il s'affirmera sur les tatamis
Utile
+0
plus moins
Merci Jean luc, c'est bien d'avoir l'avis de gens comme vous qui savent de quoi ils parlent car certains donnent des conseils sans rien y connaître, notre but en mettant notre fils au judo c'était qu'il arrive à gérer son stress et canaliser sa nervosité, le problème et que nous nous sommes rendus compte que mon fils a aussi des soucis à l'école avec certains camarades et là depuis je comprends mieux pourquoi à la maison il se défoule nerveusement sur nous ou lui même, il est la cible de quelques uns et c'est toute la journée d'école qu'il doit subir ce qu'il subit, nous allons voir à la rentrée si cela continue et là nous agiront en conséquence car ce qui m'importe avant tout c'est le bien être de mon fils, et ces enfants en se comportant ainsi avec lui en on fait un espèce de rebelle mais qui n'a aucune confiance en lui et qui ne voit pour le moment que amitié=méchanceté, je pense qu'il n'est pas trop tard pour rattraper tout ça mais je suis sur d'une chose c'est qu'il est sacrément perturbé par tout ça. je le réinscrit à la rentrée au judo car je suis sur qu'à un moment donné celà lui sera bénéfique

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !