Signaler

Bonjour, qui a fait le chemin de saint jacques ou une partie dans de pas très bo

Posez votre question Marie-louise L - Dernière réponse le 16 sept. 2010 à 15:44 par Monique S
en fait, mon mari a souvent mal au dos, et j'ai des problèmes d'articulations, mais nous souhaiterions faire ce chemin tout doucement
Utile
+1
plus moins
En partant de St Jean pied de port pour faire le camino francès en Espagne,il n'y a pas de problèmes car de nombreux refuges peuvent vous accueillir quelque soit la distance parcourue dans son étape personnelle. De plus,au fur et à mesure de votre progression,vous constaterez que votre forme physique s'améliore de jour en jour et vous permet d'allonger les étapes sans hésitations. Beaucoup partent en petite forme voire avec des problèmes de santé et arrivent guéris à Santiago.Alors n'hésitez plus,mais commencez suivant vos moyens physiques sans forcer. Buen Camino !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Je viens de faire le chemin du Puy jusqu'à Conques. Mon mari qui a la maladie de parkinson m'accompagnai à bicyclette. Vous avez des hébergements tres rapprochés ce qui vous permet de faire de petites étapes. Et votre forme s'améliore tous les jours. L'ambiance étant excellente vous ne pensez plus à vos maux. Ne partez pas trop chargés car l'on s'apercoit tres vite qu"en fait il ne faut pas grand chose. Surtout de bonnes chaussures et 2 batons Buen camino
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
merci pour votre réponse, c'est très encourageant. Qu'appelez vous petite distance entre des refuges? Je pense que la région est montagneuse, est ce difficile de grimper? Notament le passage à Roncevaux semble très difficile. merci encore
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Petite distance=5 à 10kms. Tout le monde parle de difficultés pour cette 1ere étape simplement parce que on l'aborde en petite forme et que ça grimpe. De toute façon,en partant de St Jean pied de Port,on a un premier refuge à Untto(5kms). Le suivant est Orisson à 6kms.Largement le temps de souffler. Il faut après grimper jusqu'à la fontaine de Roland pour descendre sur Roncevaux (12kms). L'important est d'aller à son rythme et ne pas suivre les lièvres. Choisir avec soin ses chaussures (1 pointure de + que la votre) et les RODER avant de partir. Chaussettes anti transpirantes. Sac à dos ne dépassant pas 8 à 9 kgs. Bâtons de marche. Courage! Tout le monde y arrive...J'ai croisé un Italien qui pesait 106 kgs au départ et dont personne imaginait qu'il arriverait au bout finalement parvenir à Santiago 1 mois après,ne pesant plus que 86 kgs !Pourtant tout au long du chemin,il mangeait comme quatre.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
merci beaucoup, tout comme le message précédent, vous lire donne la niaque. je dois être opérée prochainement (prothèses aux genoux) dès que je serai rétablie, on part ce qui peut être au printemps
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
j'ai pris le train à partir de reims jusqu'à la porte de la reine , avec une collègue de bureau car faute de temps , nous n'avons effectué à pied que les 350 km précédant st jacques si vous ne pouvez tout faire à pied , en raison de votre condition physique , le train est un moyen de vous rapprocher du but , la fin du chemin n'étant pas trop difficile comparé aux passages des pyrenées .... je referai bien avec quelqu'un un bout de chemin que je n'ai pas encore fait à pied j'ai la nostalgie des cigognes en espagne que je n'ai pu admirer que de la fenêtre du train !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour; N'oubliez pas que, en France tout au moins, il y a des entreprises qui peuvent transferer votre bagage d'une étape à une autre pour un prix raisonnable (7 à 8 euros par pièce et par étape). C'est une aide très appréciable si vous avez des problèmes de dos ou d'articulations. Elle vous permettra de marcher très léger, de mieux profiter du plaisir de la découverte, des multiples contacts que vous aurez, et d'aller plus loin. Inconvénient: cela vous oblige à prévoir votre plan de route avant le départ. Ces entreprises prennent aussi des passagers et peuvent vous faire sauter une étape si vous avez besoin de repos un jour sans modifier votre planning, il suffit d'un coup de fil. Sur Le Puy - Conques (à ce qu'il paraît le plus beau tronçon), je me suis adressé à "la Malle Postale": service et accueil au top! Mais surtout prenez de bonnes chaussures bien rôdées et prévoyez le nécessaire pour prévenir les ampoules; je n'en ai pas eu, mais de trop nombreux pèlerins en sont victimes
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Il y a foison de gites, chambres d'hôtes, accueils municipaux, campings et hotels tout le long du parcours. Vous trouverez tout dans le "Miam-miam Dodo" que vous pouvez commander sur internet. J'étais la plupart du temps dans des hotels, mais toutes les personnes rencontrées m'ont dit que accueils et gîtes étaient tout à fait bien, et nettement moins chers. Vous pouvez aussi commander le (ou les) topo-guide de la Fédération Française de randonnée "Sentier vers St-Jacques-de-Compostelle" (4 guides pour 4 sections de Genève à Roncevaux) dans lequel vous trouverez beaucoup d'infos et la reproduction des cares IGN utiles. Ces guides vous donnent aussi toutes les distances entre les différents points de chute. Il n'y a donc aucun problème pour faire à son rythme. J'ai fait Le Puy - Conques en partant le 20 juin. Aux dires unanimes des hoteliers c'était une période creuse, après la cohue du printemps, en particulier de mai, très chargé. Pendant cette quinzaine, les randonneurs du printemps et des "ponts" sont rentrés, ceux de l'été pas encore partis. C'est aussi l'époque des exams, des conseils de classe, des concours, des recherches de logements pour les étudiants etc... Du coup, il y avait de la place absolument partout et aucun des randonneurs portant eux-mêmes leur bagage n'avait fait de reservation à l'avance. Il reste tout de même prudent de passer un coup de fil pour s'annoncer dès qu'on sait où on va souhaiter s'arrêter. Une recommandation encore: avec des problèmes d'articulation, vous souffrez peut-être dans les descentes raides. Il vaudra alors mieux éviter la descente de Rochegude à Monistrol, et celle de l'arrivée sur Conques. Ce sera quelques minutes de taxi. En tous cas, Le-Puy Conques en juin c'était magnifique, et il ne faut plus hésiter! Bon voyage.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
" Pas très bonnes conditions physiques" Je rentre dans cette catégorie... J'ai fait le chemin pour fêter ma victoire sur le cancer, avec mes dégâts collatéraux... Je ne dirais pas que c'est facile, comme m'a dit un ami internaute en lisant mon récit : "c'est humainement possible " Mes conseils, écouter son corps, l'endurance vient avec le temps, se faire plaisir, regarder, écouter, bien se préparer dans sa tête. viser la légèreté : pour 72 jours de marche, notre sac ne faisait que 5kilo2 de base ( auquel, il faut ajouter eau et nourriture du jour), rien ne nous a manqué. Nous sommes partis de chez nous ( la Bretagne) ce qui permet de démarrer doucement, sans trop de dénivelé. Ensuite, nous avons choisi le chemin du Nord, pas le plus facile mais où nous avons trouvé la tranquillité avec juste ce qu'il fallait de belles rencontres Amicalement Mony http://www.actu-monyclaire.com
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !