Signaler

J'ai commencé l'Aïkido cette année. C'est une activité qui me plait seulement j'

Posez votre question Marie-laurence C - Dernière réponse le 2 janv. 2010 à 12:14 par Jean-jacques B
J'ai commencé l'Aïkido cette année. C'est une activité qui me plait seulement j'appréhende les chutes. Comment faire pour ne plus les appréhender ?
Utile
+0
plus moins
Bonjour, Il est normal que tu appréhendes les chutes, surtout au début. Personnellement, après trois ans de pratique, j'appréhende encore un peu les chutes avant lorsque je n'ai pas une complète liberté au niveau des mains (suite à une saisie ou à une projection). Il faut que tu ailles à ton rythme, ni plus ni moins. Commence par apprendre à bien "rouler", sans chute (en partant d'une position assise ou accroupie). Quand ces gestes deviendront naturel, continue en commençant accroupie. Puis au fur et à mesure que tu prendras de l'assurance, tu chuteras de plus en plus facilement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Entrainement, entrainement, entrainement... Rien a faire?? entrainement.. deux minutes de "libre"..?? entrainement. Excellent petit film a regarder sur Google, cherche Donovan Waite, ou ukemi. Malheureusement pas grand-chose d'autre a dire: entrainement... répétition... Pour la grande majorité d'entre nous, la "chute" est un acte absolument nouveau, et quelque part "contre-nature".. essaye plutot d'y penser comme.. quelque chose de positif, une roulade, un truc "amical", qui ne heurte pas... ta pratique changera grandement une fois cette appréhension maitrisée.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je crois que tout est dit ! Apprendre à se contrôler, apprendre comment ton corps se comporte, beaucoup d'entraînement et si tu veux te durcir mentalement un peu de yoga ne serait pas superflu. Les maîtres des tatamis sont là pour t'éduquer non pour te blesser écoute leurs conseils. Bien à toi
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Tout d'abord il faut se poser une question. Pour appréhende-t-on de se rouler au sol ? Parce qu'on y pose jamais que ces pieds, et que vouloir y mettre la tête ou une autre partie du corps n'est pas des plus naturel. Pour diminuer l'appréhension du sol, il faut donc d'abord apprendre à le connaître. Tenter de l'apprivoiser. Ce que je vais vous dire pourra vous paraître incongru, mais ce sont des exercices que je donnais à mes élèves (art martial vietnamien). Commencez par vous allonger au sol pendant quelques minutes, même chez vous. Amusez-vous à rouler sur vous même lentement (comme quand on descend une colline de gazon) tout en regardant autour de vous. Vous allez ainsi vous approprier cet endroit tout plat, au raz des pâquerettes (au raz de la moquette si c'est chez vous), prendre consience de cette nouvelle façon de regarder autour de vous. Ensuite rampez, d'abord sur le ventre, puis sur le dos en vous aidant des coudes, des mains, des cuisses ou des pieds, ou tout en même temps. Ainsi, c'est tout votre corps qui entrera en contact avec le sol. Debout, vous pouvez aussi écarter les jambes (genre grand écart) et regardez derrière vous en placant la tête près du sol. Vous verrez alors le monde sous un angle encore différent, plus près du sol et à l'envers. Tout ces petits exercices devraient vous aider à diminuer l'appréhension du sol grâce à son apprivoisement. ensuite bien évidemment, il faudra répéter encore et encore les exercices que l'on vous donnera... car d'autres l'ont dit avant moi, rien ne vaut la répétition, mais ces répétitions vous apprendront à chuter, pas à faire disparaître cette appréhension qui vous gâche la vie. Le sol, il faut en faire votre ami, car en aïkido comme dans beaucoup d'arts du combat... c'est la que vous finirez ^_^ Cordialement Gilles
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Toutes les réponses précédentes sont claires et sans discussion : elles te disent tout ce qu'il faut savoir Peut -être puis je ajouter modestement un petit quelque chose, en souvenir de mes débuts pas si lointains : l'appréhension devant les chutes est normale (voir les autres réponses) mais cette appréhension disparait toute seule, petit à petit, simplement en essayant et en essayant encore (vois les conseils des autres correspondants !) Plus on essaye, plus on pratique, moins on appréhende Et si tu viens de commencer, tu as déjà sans doute pu constater combien ton professeur et les "anciens" du club sont patients et attentifs à aider les débutants Ce fut ma plus grande surprise à mon premier cours : tous les autres faisaient des roulades magistrales sur toute la longueur du tapis, en fin d'échauffement, et les cinq débutants dont j'étais, n'arrivaient même pas à rouler une seule fois... Je m'attendais à être la risée de tous, et pas du tout ! Le prof est venu auprès de chacun d'entre nous pour nous guider depuis la position accroupie, nous poser la main au bon endroit, etc etc... jusqu'à ce que nous réussissions à rouler un peu n'importe comment, c'est vrai, mais à rouler ...Ensuite les ceintures noires se sont patagées entre les débutants et ont continué à nous montrer en douceur comment faire. Personne ne s'est moqué, personne n'a été impatient d'être obligé d'attendre la suite du cours à cause de nous Sais tu pourquoi ? Parce que tout le monde est passé par là, tous les pratiquants se souviennent de leurs débuts, des chutes lamentables qu'ils essayaient, ainsi que de l'aide patiente qu'ils ont reçue des autres pour réussir. C'est dans l'esprit de l' Aïki et du Judo (et très certainement dans celui des autres Arts Martiaux je suppose, mais je ne peux témoigner que pour ces deux là que j'ai pratiqués) Une anecdote : je suis allé au Club d'Aïki pour voir un cours avec un voisin qui en avait entendu parler, voulair se faire une idée, mais n'osait pas y aller seul Nous sommes tombés (en Juin) sur une séance de répétition de la démonstraton prévue par le Club pour la Fëte des Sports : projections et chutes spectaculaires .... Le copain impressionné a décidé qu'il ne pourrait jamais réussir à faire cela et ne s'est pas inscrit (il avait 30 ans) Moi si (j'en avais 47) et après quelques années, j'avais appris ces projections et ces chutes de ma première visite au Club .... Le seul moyen de réussir c'est d'essayer aussi longtemps qu'il faudra. Le seul moyen de ne rien réussir, c'est de reculer et de ne pas essayer comme l'a fait mon copain ce jour là ! Alors, confiance et vas-y, comme tu peux au début, et tu verras que les progrès viennent tout seuls ! Amicalement
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
essaye de ne pas y penser faire une fixation sur moi ainsi compétiteur avan un combat(judo) plus peur des chutes mais apprens a bien chuter 'est primordial ...............................
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !