Je courais 1heure par jour puis 3 dans la semaine depuis 1 an je ne peux plus co

- - Dernière réponse :  Damien M - 9 janv. 2009 à 15:25
je courais 1heure par jour puis 3 dans la semaine depuis 1 an je ne peux plus courrir suite à des douleurs dans les tibia qui as déjà eu ce problème
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

0
Merci
Douleurs, brûlures, au niveau tibia lors des séances de course à pied ? Ces symptômes situés à la face antéro-interne du tibia (souvent des deux côtés dans 50 % des cas), peuvent être les symptômes d'une périostite. La palpation est alors douloureuse et des douleurs peuvent survenir à la marche. Le périoste est un tissu qui recouvre la surface des os, il est riche en nerfs et vaisseaux et se confond avec les terminaisons des tendons sur l'os. LES MÉCANISMES RESPONSABLES de cette inflammation du périoste sont: 1 Les vibrations causées par des courses sur terrains durs ou l'utilsation de chaussures inadaptées ou trop usées. 2. Des tractions excessives sur les zones d'insertion des muscles sur le périoste avec souvent comme origine des raideurs musculaires ou de mauvais appuis. 3 Des traumatismes répétés directement sur le périoste à la face antérieur du tibia (chaussures de ski, patins, chocs répétés au football par exemple), mais cette dernière cause concerne plus rarement les coureurs. La diagnostics il se fera chez le médecin lors de la description des douleurs, comme décrites auparavant, associées à la palpation douloureuse du périoste. Cet examen clinique est primordial afin de rechercher les causes. Elles peuvent être : une rétraction musculaire, un pied plat valgus, une inégalité de longueur des membres inférieurs, une pronation excessive du pied, un pied creux contracté, une torsion tibiale ou encore un genou varum (en X). L'interrogatoire visera à rechercher alors un défaut d'entraînement, de matériel ou un terrain inadapté. Des examens complémentaires (type radio) peuvent aussi être demandés à l'appréciation du médecin afin de vérifier s'il ne s'agit pas d'une fracture de fatigue tibiale. Cette dernière provoque une douleur plus localisée et unilatérale. Il ne faut pas non plus occulter les syndromes de loges chroniques. Les douleurs apparaissent à une certaine vitesse de course ou après une distance parcourue précise. L'un et l'autre imposent l'arrêt de l'effort alors qu'il n'existe aucun signe clinique au repos. Le traitement et la prévention. Tout dépendra de la cause mais le traitement a le plus souvent recours au: repos (10 jours à 2 mois), à la correction des facteurs favorisants et aux anti-inflammatoires avec ajout d'une rééducation appropriée dans certains cas. Vous pouvez aussi envisager la mésothérapie (micro-injections de faibles quantités de médicaments), avec utilisation de produits favorisant la cicatrisation du tissu conjonctif et osseux car elle permettra une reprise plus rapide. La prévention est aussi indispensable car elle permettra une correction des troubles statiques si nécessaires (semelles par exemple). Le choix de bonnes chaussures sera aussi primordial tout comme les séances d'étirements (avant et après chaque sortie) ou encore un plan d'entraînement adapté et cohérent. De toute façon, après vos soins, il faudra prévoir une reprise progressive et retourner voir votre médecin avec vos chaussures et votre plan d'entraînement avant tout retour sérieux à la compétition. http://home.tele2.fr/trail/Article/Sante/Sante/sant_Periostite.htm Ca peut être autre chose aussi, c'est une réponse parmi d'autres.
Commenter la réponse de Sébastien M
0
Merci
merci pour les renseignements, je vois un rhumatologue la semaine prochaine j'espère vraiment que je vais pouvoir reprendre la course,car meme 5 minutes je ne peux plus.Je vais investire dans une autre paire de basket pour la course et pour le travail...encore merci
Commenter la réponse de Chantal S
0
Merci
je me suis rendu chez l'ostéopathe,actuellement je dois éviter la course ou tout autres sports pendant une bonne année....il est vrai que je ne bois pas beaucoup mais est ce vraiment une cause?Je sais aujourd'hui que je souvre d'une péronite et que si dans un an cela n'est pas passé la course pour moi c'est fini...merci à vous pour vos conseillles et votre soutiens
Commenter la réponse de Chantal S
0
Merci
On dirait vraiment une périostite. En général elle est dûe à un entraînement sur un sol trop dur ou des chassures qui commencent à être en fin de vie. Cela m'est déjà arrivé et en changeant mes runnings, tout est rentré dans l'ordre très rapidement.
Commenter la réponse de Damien M